.

Le musée Lalique de Wingen-sur-Moder en Alsace ouvrira ses portes le printemps prochain.
Pour cet évènement, Voxinzebox/Zevisit, éditrice de visites guidées audio et vidéo touristiques et culturelles, m’a commandé le scénario d’un court-métrage diaporama sur La broche Sylphide ou Sirène ailée du maître verrier et bijoutier célèbre.
cliquez et téléchargez gratuitement des milliers de destinations


*

LES AILES DU DESIR
ou

La broche Sylphide ou Sirène ailée

 
 
Noir.
Ouverture à l’iris sur un portrait de René Lalique façon sérigraphie à la Andy Warhol.
Pendant les propos du créateur, le fond de la sérigraphie aux couleurs vives passe du bleu au rouge, du vert au jaune. Cette succession symbolise la pensée en mouvement de l’artiste.
 
OFF RENE LALIQUE
Savez-vous quel est l’objet, le sujet de mon œuvre ?… LA FEMME ! C’est pour elle que je dessine des bijoux inédits, que j’assemble des parures pour les monstres sacrés comme Sarah Bernhardt. Sur la gorge des élégantes, je pose des ornements. J’échafaude des diadèmes extravagants pour les plus audacieuses. Puis, je pique dans le chignon des belles quelques peignes d’inspiration andalouse ou japonaise.
 
 
OFF
Nuages de Ryuichy Sakamoto, la rock star japonaise.
Une plainte de femme japonaise proche de l’extase s’élève comme une invitation au rêve.
 
L’iris se referme sur le portrait de Lalique et s’ouvre aussitôt sur un lampion nippon aux couleurs de feu. En son centre, un écran blanc comme celui d’une lanterne magique. Des photos se succèdent. Leur grain est grossier, leurs coloris un brin passés. Ce traitement commun gomme l’écart des époques des visuels. L’inspiration de Lalique ne défie-t-elle pas les lois du temps ?…
 
OFF RENE LALIQUE
J’aime toutes les femmes…
 
 
(1)
 
 
OFF RENE LALIQUE
Les néoclassiques venues de l’Antiquité…
 
 
(2)
 
OFF RENE LALIQUE
Les nymphes, les ondines, les sirènes…
 
 
(3)
 
OFF RENE LALIQUE
Les jeunes filles graciles à la chevelure ondoyante…
 
 
(4)
 
(5)
 
 
OFF RENE LALIQUE
Même les « femmes maléfices » m’éblouissent…
 
(6)
 
 
OFF RENE LALIQUE
Les méduses, les chimères, les femmes insectes greffées d’élytres et d’antennes…
 
(7)
 
OFF RENE LALIQUE
Femmes mystérieuses et mutantes. Elles se transforment en animal
 
 
(8)
 
OFF RENE LALIQUE
En vampire…
 
(9)
 
OFF RENE LALIQUE
À la fois sorcière et fée, la femme devient fatale !
 
Le pendentif de la femme libellule, ailes ouvertes, apparaît dans la lanterne magique. La Femme libellule envahit toute l’image.
 
 
OFF RENE LALIQUE
L’image de la femme subit des métamorphoses inattendues, un jeu de correspondances trouble entre la nature humaine, le règne animal et le monde végétal. Écoutez…
 
 
OFF YVES MONTAND
Le chanteur murmure Les bijoux de Charles Baudelaire.
La très-chère était nue, et, connaissant mon cœur,

Elle n’avait gardé que ses bijoux sonores,

Dont le riche attirail lui donnait l’air vainqueur

Qu’ont dans leurs jours heureux les esclaves des Mores.
 
Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,

Ce monde rayonnant de métal et de pierre

Me ravit en extase, et j’aime à la fureur

Les choses où le son se mêle à la lumière.
René Lalique gagne sur la chanson, mais le poème demeure audible.
 
OFF RENE LALIQUE
Ne trouvez-vous pas que mes œuvres répondent comme l’écho à chaque vers de Charles Baudelaire?…
OFF YVES MONTAND
Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,

Polis comme de l’huile, onduleux comme un cygne,

Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;

Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,
 
S’avançaient, plus câlins que les Anges du mal,

Pour troubler le repos où mon âme était mise,

Et pour la déranger du rocher de cristal

Où, calme et solitaire, elle s’était assise
Le vrombissement d’un insecte mystérieux gagne sur la voix d’Yves Montand. Le bourdonnement évoque la boîte mystérieuse de Belle de jour de Luis Bunuel. Le mystère de l’Eternel féminin.
 
La caméra glisse en douceur sur la Femme libellule, révèle ses détails. Le spectateur a l’impression de se promener sur son corps comme l’insecte sur l’eau de la rivière…
 
OFF NARRATRICE
Chut !
OFF
Le vrombrissement cesse net.
 
Dans un fondu enchaîné lent, La broche Sylphide ou sirène ailée apparaît sur fond noir à l’image.
 
OFF NARRATRICE
Le pendentif de la Femme libellule ressemble à La broche Sylphide ou sirène ailée. Créé vers 1899-1900, ce bijou emprunte son corps à une sirène et ses ailes fines et transparentes à la libellule… La libellule… Un thème cher aux artistes de la période Art Nouveau. Cet élégant insecte fait référence au Japon. Mais peut-être aussi a-t-il fasciné le petit René Lalique quand il parcourait la campagne champenoise ?…
 
La caméra glisse en douceur. Le spectateur a l’impression de caresser le corps de la sirène ailée.
OFF NARRATRICE
Réalisée en or, la broche Sylphide possède une épaisse chevelure déployée sur ses épaules. Ses ailes sont réalisées en émaux polychromes en plique-à-jour, une technique que Lalique maîtrise à la perfection et qui apporte à ses créations légèreté et transparence. Regardez les diamants brillantés posés sur le bijou en guise d’ocelles… Les dessins en forme d’yeux sur les ailes de papillons. Il me semble qu’ils voient au plus profond de mon désir, n’est-ce pas Monsieur Lalique ?…
 
OFF
Nuages de Ryuichi Sakamoto.
 
Le pendentif de la Femme libellule et la broche Sylphide se superposent rapidement à l’image. Cette vitesse apporte du mouvement aux ailes et donne la sensation que les joyaux prennent leur envol.
OFF
Nuages de Ryuichi Sakamoto s’évanouit en même temps que l’iris se referme.
 
Noir.
FINAL CUT

(1) Elles Helmut Newton
(2) Star of Heaven Edward Robert Hughes
(3) Ondine Paul Gauguin
(4) Vanity Frank Cadogan Cowper
(5) Twiggy, coiffure de Ara Gallant Richard Avedon
(5) Medusa Pierre et Gilles
(6) Isabella Rosselini dans Green porno de Isabella Rosselini
(7) Michele Pfeiffer dans Batman returns de Tim Burton
(8) Catherine Deneuve dans The hunger de Tony Scott

*