B    O    N          N    O    E    L
Le cinéma : l’art de capturer les rêves
Hugo Cabret de Martin Scorsese
Le Voyage dans la lune de Georges Méliès (1902)
Dans l’océan des films sortis cette année, 11 et quelques autres sont remontés à la surface de la mémoire, de l’émotion. Une quinzaine de longs-métrages forts de cet espace indicible mais bien visible où palpite la mise en scène – et non la mise en images comme souvent – entre les trois écritures d’un film : le scénario, le tournage, le montage. Pour vous, ce choix de cinéma forcément et férocement subjectif  :
1
The Tree of life de Terence Malick
 Melancholia de Lars Von Trier
 2
Le Havre  
de Aki Kaurismäki
 3
Incendies de Denis Villeneuve
Pater de Alain Cavalier
 
4
 Drive 
de Nicolas Winding Refn
5 
Esssentiel killing
de Jerzy Skowlimoski
6
Une Séparation
 de Asghar Farhadi
 7
Tomboy
 de Céline Sciamma

8 
Donoma de Djinn Carrenard
Les Neiges du Kilimandjaro
de Robert Guédiguian
 9
Bruegel, le moulin et la croix
de Lech Majewski
 
10
L’Exercice de l’état de Pierre Schoeller
Attenberg de Rachel Athina Tsangari
+
  
 1 documentaire et 1 film d’animation
 La Grotte des rêves perdus

de Werner Herzog
Chico & Rita 
de Fernando Trueba et Javier Mariscal
+
  
 La meilleure actrice 2011
La Chiquette si chic de Roger Vivier 
Les Biens-aimés de Christophe Honoré
 
Retrouvez les critiques de Pater et de Les Biens-aimés :
 
  
 Andy Warhol
Cette liste est sur 
lexpansion.lexpress.fr