.

Une idée tranquille du travestissement
acrylique sur affiche Sylvie Vartan exposition Musée Galliera
Regis Gargot & Benoit Gautier – 23-11/20-12 2004

105. INT./EXT. JOUR – IMMEUBLE HELENE
/THEATRE/CHAMBRE HELENE

OFF
Musique

Julie et Hélène sortent en vitesse de l’ascenseur. Julie ouvre la porte à Hélène. L’actrice fait un signe à une voiture stationnée devant l’immeuble.
ellipse
Hélène, en robe rouge sang avec la tache de vin sur le visage, réprimande un homme dans un costume noir de protestant un genou à terre devant elle.
Derrière la caméra, le chef opérateur et Julie. Le perchman brandit sa perche au-dessus des comédiens. Derrière le combo où Hélène est à l’image, Michel, Odile et Jean-Bernard.
ellipse
Clément est allongé en tee-shirt et en jeans sur le lit d’Hélène. Il lit à la comédienne des pages de Jusqu’à toi relié. Il regarde en coin la comédienne. Il cesse sa lecture. Hélène s’est endormie.
ellipse
Michel, comme une confidence chuchotée à l’oreille, donne une indication à Hélène en costume d’époque. Il saisit délicatement son visage et le tourne légèrement. Il replace aussi les mains de l’actrice et s’éloigne du champ. Le clapman annonce le début de la séquence.
ellipse
Sur la scène, un buffet de traiteur est dressé. Un serveur donne deux coupes de champagne à Michel qui se fraye un passage parmi des petits groupes composés des membres de l’équipe. Sur son passage, des sourires. Odile la scripte l’embrasse sur la joue.
Michel se dirige vers Hélène en costume de ville et Julie. Toutes deux sont assises. Scénario en main, Julie fait répéter son texte à Hélène.

OFF
La musique s’évanouit doucement.

MICHEL
Encore au travail ?

Il leur tend une coupe à chacune.

HELENE
Merci… J’ai du mal avec le texte de demain…

MICHEL (découragé)
Ah non, vous n’allez pas encore changer des répliques !

HELENE
(démarre au quart de tour)
Si c’est pour le bien du film !

JULIE
Cut tous les deux !

Elle pose le manuscrit sur les genoux d’Hélène.

JULIE
… Bon allez on arrête, tu le sais parfaitement ton texte !

Julie aperçoit Clément qui entre dans la salle où sont dispersés dans l’orchestre des membres de l’équipe qui se restaurent.

JULIE
Clément !

Clément ne l’entend pas. Julie se lève et part à sa rencontre. Michel regarde le jeune homme d’un air inquiet.

MICHEL
Qui c’est ce mec ?

HELENE
Un rival peut-être…

Julie revient avec Clément.

JULIE
Michel, je te présente…

HELENE (la coupe)
… Mon beau-fils !

Michel la regarde, surpris.

HELENE

… Et bien quoi, qu’est-ce qu’il y a ?… Dans beau-fils il y a : « beau » et le moins qu’on puisse dire … (elle désigne Clément) … C’est que c’est vrai !… Et il y a « fils » aussi !… Ça, c’est pas totalement vrai, mais c’est pas franchement faux non plus !… (à Michel) … J’ai demandé à Clément d’organiser la fête de fin de tournage, qu’est-ce vous en pensez ?…

Hélène et Julie complices regardent l’expression étonnée de Michel face à Clément amusé.
fondu au noir

106. INT. NUIT – LOGES CABARET

OFF
Rythmiques lointaines et sourdes.

Hélène en smoking blanc est assise sur le coin de la table de maquillage du travesti, vêtu et coiffé comme elle, mais de façon exagérée. Le travesti met une dernière touche à son maquillage en se référant au modèle vivant. La ressemblance est loin d’être frappante.

HELENE
Je peux y aller ? Vous avez fini ?…

Le travesti serre les lèvres pour fixer le rouge. Il s’observe dans la glace. Il est très fier du résultat.

LE TRAVESTI
Et bien voilà !… On n’y voit que du feu !…

Il se retourne rayonnant vers Hélène.

LE TRAVESTI
… Hein ?

Clément et Lucas déboulent dans la loge. Lucas a une bouteille de vin rouge et trois verres dans les mains. Hélène saisit la bouteille et regarde l’étiquette.

HELENE
Quel argument !…

Elle rit, rend la bouteille à Lucas, et quitte les lieux.

CLEMENT
Elles sont où les robes ?

Le travesti décroche d’une penderie deux robes longues à paillettes rouges qu’il brandit à bout de bras.

LUCAS
(faussement atterré)

Oh, la, la … Je crains le pire…

Lucas ouvre la bouteille de vin.
Clément retire sa veste. Il sent quelque chose dans une des poches, fouille à l’intérieur, en sort les deux pendentifs de jade.

107. INT. NUIT – CABARET

OFF
Techno soft

La salle est envahie par l’équipe du tournage et d’autres invités.
Hélène attend au bar noir de monde. Le patron lui tend une coupe de champagne.
Hélène se fraye un passage à travers la foule en souriant et trinquant avec certains, en embrassant d’autres. Elle parvient à une banquette où Julie et Michel partagent un joint. Julie, un peu « partie », a les yeux qui brillent. Hélène prend place à quelques mètres du couple. Elle échange un regard entendu avec Michel qui prend Julie contre lui. La jeune fille abandonne sa tête sur l’épaule de Michel. Elle fait un clin d’œil à Hélène.

OFF
La techno s’évanouit.

La salle plonge dans l’obscurité. La boule à facettes envoie des pétales de lumière qui flottent sur les murs.

OFF
Remix B. A. BA de l’amour

La scène s’illumine sur Clément (perruque blonde) et Lucas (perruque rousse) surgissent maquillés et déguisés en sœurs Garnier des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Chacun porte un pendentif de jade. Sur un play-back, ils chantent et exécutent une chorégraphie devant la salle en liesse.

CLEMENT + LUCAS
Tu avais faim de moi
Quoi de plus naturel ?

Mais la faim sans le « a »
Me reste sur l’estomac

Cannibale aux abois
Tu m’as bouffé à froid

A déchiré mes ailes

M’as volé dans les plumes

B. A. BA de l’amour
On est béat, on s’ébat
B. A. BA de l’amour

On se dévore et s’abat

De la chair aux abats
Je t’ai sucé jusqu’à la moelle

Pas de quoi faire un plat

De nos cœurs parallèles…

OFF

Le pont musical s’évanouit en douceur et laisse place à un silence total.

Julie tourne son visage vers Hélène qui semble rêveuse en regardant les deux garçons.

ellipse fondu enchaîné

OFF
Silence total

Entouré de Clément et de Lucas, la fausse Hélène Alban est sur scène. Une poursuite éclaire la vraie dans la salle.
Les deux « demoiselles jumelles » en robe pailletée allument un briquet. Toute la salle les imite.
Elles chantent en chœur.
Deux boys en queue de pie déboulent sur scène. Ils portent un énorme gâteau à étages, illuminé par une multitude de bougies. Les boys se dirigent vers Julie qui a les larmes aux yeux. Elle prend la main d’Hélène qui l’aide à souffler sur le gâteau.
Toute la salle applaudit.
ellipse fondu enchaîné

OFF
Le brouhaha de la boîte revient brutalement.

Clément, redevenu homme, rejoint Hélène et Julie. Il s’accroupit derrière la banquette. Son visage est entre celui des deux femmes. Hélène caresse la joue du jeune homme. Les convives parlent, boivent, mangent. D’autres dansent sur la scène. Quelqu’un vient murmurer un mot à l’oreille d’Hélène qui sourit et remercie. Le regard de l’actrice glisse sur Julie et Michel qui s’embrassent profondément.
Plus loin, assis au bar, Lucas mélancolique est devant un verre.
Hélène fixe Clément. Le jeune homme la comprend du regard. Il se lève et va rejoindre le vétérinaire. Les deux hommes se regardent, échangent quelques mots et disparaissent dans les loges.
Le visage d’Hélène devient songeur puis grave. Ses yeux semblent inquiets au milieu de l’agitation.
volet avec iris qui se ferme
108. EXT. / INT. JOUR – VOITURE HELENE – ROUTE ESPAGNE


OFF

Moteur

Dans une lumière printanière, la voiture d’Hélène glisse sur une autoroute. Le véhicule emprunte des lacets. File à belle allure.

Hélène conduit. Clément est à la place du passager.

OFF
Cut sec moteur

HELENE
J’avais seize ans quand je suis tombée enceinte… C’était impossible de le garder et l’avortement à l’époque, il n’en était pas question… Mes parents étaient aisés, très catholiques, très fervents … et surtout très choqués et très déçus par leur fille unique !… Ils m’ont envoyée chez une parente en Suisse en prétextant des études pour éviter le scandale… C’est là-bas que j’ai accouché … On m’a retiré l’enfant tout de suite. J’ai à peine eu le temps de voir que c’était un petit garçon …Tu m’allumes une cigarette, s’il te plaît ?

Clément étonné regarde Hélène.

HELENE
… Qu’est-ce qu’il y a ?

CLEMENT
Tu viens de me tutoyer…

HELENE
Et bien quoi ? Toi aussi tu viens de le faire…

Clément allume deux cigarettes longues et fines. Il en tend une à Hélène et garde l’autre. Perdue dans ses pensées, elle inhale plusieurs bouffées.

HELENE
… J’étais si jeune… Pas du tout préparée à une telle douleur… Il y a eu des complications. Je me souviens du chirurgien, de ses gestes brusques, de l’humiliation…  » Ça lui passera l’envie de recommencer ! « … Je revois son front en sueur qu’une infirmière ne cessait d’éponger… Moi, la seule chose que je voulais vraiment à ce moment-là, c’était mourir avec mon bébé…

Un silence s’installe.


HELENE
Je n’ai jamais pu avoir d’enfant…Tant pis pour moi… De toute façon, je ne crois pas que j’aurais été une bonne mère… J’aurais été trop envahissante ou complètement absente. Jamais là quand il faut… Il ne t’a jamais parlé de moi, Bertrand, vraiment ?

CLEMENT
Jamais. Je te le promets…

Hélène tire nerveusement sur sa cigarette.

HELENE
… Mais comment est-ce qu’il a pu retrouver ma trace ?… Et pourquoi est-ce qu’il n’a pas cherché à me revoir ?…

L’émotion la gagne.

HELENE

… C’est comme s’il m’avait mise au secret, jetée en prison pendant toutes ces années …

Long silence.

CLEMENT
Et toi, tu n’as jamais ?…

Hélène le coupe en faisant non de la tête. Une émotion violente, mélange de culpabilité et de regret, la submerge.

HELENE
(à peine audible)

J’ai jamais osé…

Les yeux d’Hélène brillent de plus en plus. Elle refoule ses pleurs.

HELENE
… Tu me passes mes lunettes, s’il te plaît ?…

Clément se penche vers la boîte à gant.

HELENE
… Non, dans mon sac…

Clément saisit le cabas en cuir de l’actrice. Hélène combat ses larmes de toutes ses forces. Le jeune homme fouille dans le sac de l’actrice.

OFF
Moteur

La voiture poursuit sa route.
À travers la vitre arrière : Julie, pelotonnée dans un plaid, dort allongée sur le siège.

OFF
Cut sec moteur.

OFF CLEMENT
… C’était pas si bien que ça quand j’y repense… Je crois que s’il n’avait pas été malade, on se serait séparés assez vite … De toute façon, on sublime toujours trop les sentiments…

Retour à l’intérieur du véhicule.

HELENE
On fait tous plus ou moins ça pour se donner l’impression d’une vie réussie, non ?…

Clément joue avec son doigt sur la vitre.

CLEMENT

… Mais pourtant, à chaque page qu’on écrivait, c’était comme…

Clément a les yeux fixés le bout de son doigt qu’il appuie de plus en plus pour dominer son émotion.

CLEMENT
… Un pied de nez… un coup de poing à la mort …

Il se reprend.

CLEMENT

Enfin bon, on avait quand même des trucs en commun … La littérature, une bonne descente et la même infidélité chronique !
cut

Les soeurs Garnier comme modèles de travestissement
Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

La suite au prochain épisode…